• Noyau A

Le Président a parlé - Interview

La saison 2019-2020 est terminée. La crise corona interfère également avec le débat sur le football. Le président du STVV, David Meekers, a pris le temps de tparler de la saison écoulée sur la chaîne du club.

Salut David. Comment allez-vous et la famille?

Nous avions des malades dans la famille et vous pouvez deviner si c'est corona ou pas. Quoi qu'il en soit, heureusement, tout est passé.

Comment voyez-vous la région gravement touchée de Saint-Trond?

Avec beaucoup de respect pour tous ceux qui ont donné le meilleur d'eux-mêmes. Dans un premier temps dans le respect des hôpitaux et de tous les agents de santé du secteur de la santé. Beaucoup de gens ont fait des choses incroyables. Toutes les autres personnes qui considéraient la santé et la sécurité d'une importance capitale méritent également le respect. Ce fut une période très difficile et c'est merveilleux ce qui s'est passé et continue de se produire.

Comment regardez-vous la saison passée?

Eh bien, normalement, une saison dure toujours longtemps. Cette année, elle a été légèrement plus courte en termes de sport. Il est important que nous PArlions la disparitionn de Mo Nitcheu. Notre club a été profondément touché. Je suis fier que les joueurs et le club aient bien géré cela. Nous avons beaucoup appris de cela et nous espérons que nous ne reverrons plus jamais rien de semblable. Ce fut une année très "variable" pour le sport. Nous avons alterné un début difficile avec de jolis moments forts. Par exemple, les deux matches contre Genk. Ils étaient mémorables. Je me souviens encore du 3-3 au Stayen. . Nous avons remporté le match retour sous la direction de Nicky Hayen. Ces matchs resteront pour toujours dans les mémoires.

Quel était votre rôle au sein du groupe de travail Pro League?

D'abord et avant tout, c'est moi qui ai écrit une lettre ouverte début avril, en concertation avec plusieurs petits clubs, demandant que la compétition soit arrêtée le plus tôt possible. La santé avant tout. Le football n'existait plus à cette époque. À partir de ce moment, j'ai eu de nombreux contacts avec les dirigeants de club. En conséquence, on m'a demandé de rejoindre le groupe de travail. J'expérimente cela comme une forme de confiance. Et oui, ce groupe de travail était très spécial.

Le résultat de ce groupe de travail est devenu un nouveau format de ligue pour la saison à venir.

Pour être clair: dans ce groupe de travail, j'ai voulu au nom du STVV un format de ligue avec 18 équipes et aucun match de barrage pendant au moins trois saisons. Le conseil d'administration a adopté un point de vue différent et réorganisé l'ordre du jour de l'assemblée générale. Le format actuel, avec 16 équipes et Playoffs, a été conservé, bien que les Playoffs soient différents la saison prochaine. Seules les huit premières équipes jles joueront. Je pense que notre ambition devrait être de jouer ces Playoffs et de concourir pour un meilleur résultat.

Comment STVV se porte financièrement?

Le club est certainement en bonne santé, que ce soit clair. Nous avons eu une bonne politique financière ces dernières années, ce qui signifie que tout est bien équilibré aujourd'hui. Le budget de l'année prochaine sera bien sûr différent. Nous avons dû prendre en compte une réduction budgétaire car il est logique que certains revenus soient perdus. L'incertitude quant à jouer avec le public ou non joue ici un rôle majeur. Nos contrats de publicité et de parrainage doivent également être revus. Comment gérons-nous cela? Il existe un certain nombre d'incertitudes qui nous rendent vigilants. L'objectif est de bien marquer dans le sport et de faire aussi bien financièrement.

Quel est le pire des cas?

Nous n'osons pas y penser. D'abord et avant tout, nous ne voulons pas être sans supporter car c'est l'essence même. Financièrement, des revenus importants découlent encore des abonnements et de la restauration au club. Une saison complète sans supporters signifie une grosse perte, qui se reflète également dans la politique de dépenses qui est toujours ajustée à cela.

À quoi ressemblera la compétition pour nos supporters?

C'est très difficile à estimer aujourd'hui. Si le nombre de virus corona continue à aller dans la bonne direction, il est possible que nous commencions la saison avec quelques supporters. Mais ce n'est pas pareil. À cet égard, nous attendons les décisions du gouvernement. Il a été clairement indiqué par la Pro League que quatre matchs se joueront en août. Deux matchs à domicile et deux matchs à l'extérieur. Nous espérons tous pouvoir accueillir à nouveau nos partisans à bras ouverts.

Partagez cette info